Publié le  - 21
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Cogolin : l'encombrant passé d'une recrue de  - 27274071.jpg
Le maire de Cogolin Marc-Etienne Lansade assume son choix d'avoir intégré le co-créateur d'un groupuscule identitaire parmi sa garde rapprochée.Luc Boutria
Partager

Le Toulonnais Julien Langella, récemment embauché en tant que chargé de communication à la mairie, est le co-fondateur du groupuscule "Génération Identitaire" qu’il a depuis quitté.

C'est une nomination, à un poste-clé de la mairie FN de Cogolin, qui provoque de fortes turbulences politiques. Julien Langella vient d'être embauché en tant que chargé de communication. Rien d'anormal jusqu'ici. Sauf que ce Toulonnais de 27 ans n'est autre que l'un des créateurs du groupuscule d'extrême droite « Génération Identitaire », qu'il a quitté l'année dernière.

Il n'en fallait pas plus pour déclencher la colère du collectif de citoyens « Place Publique », avec à sa tête Francis José-Maria, l'un des candidats battus aux dernières municipales : « Je suis très inquiet en voyant arriver ce jeune d'un mouvement identitaire. Leurs slogans nous ramènent au Moyen Âge. Mais cela me semble malheureusement cohérent avec cette volonté de la municipalité en place d'exclure et de discriminer une partie de la population. »

« Je l'ai choisi pour ses compétences »

L'encombrant passé de Julien Langella a ainsi resurgi sur le site Internet de son collectif. Des révélations qui ne gênent pas outre mesure le maire Marc-Etienne Lansade : « Je n'ai aucun problème avec les identitaires. J'ai choisi Julien Langella pour ses compétences en matière de graphisme, de mise en page et de photos. Il n'intervient pas dans ma politique : il est là pour la mettre en page. » Sur le sujet des identitaires, l'élu ne se montre pas choqué. Au contraire. « Même s'il faisait encore partie des identitaires, cela ne me poserait aucun problème. Ce sont des poils à gratter, qui ont plus une fonction associative que politique. »

Là où cette nomination pose le plus grave problème concerne le volet judiciaire de sa recrue. Avec son groupe identitaire, Julien Langella a occupé le chantier de la mosquée de Poitiers en 2012, en arborant des banderoles islamophobes. « Ce qu'il a fait s'inscrit merveilleusement bien dans ma vision de la politique nationale », estime M. Lansade.

Placé sous contrôle judiciaire

Depuis, le nouvel employé cogolinois est connu des services de police et serait fiché à la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) selon le journal Libération, qui ajoute qu'il a été « mis en examen pour incitation à la haine raciale », suite aux événements de Poitiers.

Julien Langella « réfute l'existence de cette fiche » et assure qu'il n'a pas de casier judiciaire : « L'affaire est en cours. Je ne me souviens plus des motifs d'accusations. Il n'y a pas eu de procès donc je n'ai pas été condamné. » Il a néanmoins été placé sous contrôle judiciaire.« Techniquement, oui je le suis encore aujourd'hui », concède celui qui faisait partie de la liste de Jacques Bompard aux Régionales de 2010 (Ligue du Sud). Pas de quoi inquiéter le maire : « Je me moque de savoir s'il a un casier ou non. Je choisis les gens en fonction de leurs compétences », martèle-t-il.

Il n'empêche, sa dernière recrue, parmi sa garde rapprochée, ne manque pas de faire jaser au vu de son « pedigree identitaire ».


Un groupuscule aux positions extrémistes

Sur le site Internet de « Génération Identitaire », les motivations du groupe apparaissent sans équivoques : « Nous appelons la jeunesse à relever la tête : face à la racaille, face à ceux qui veulent fliquer notre vie et nos pensées, face à l’uniformisation des peuples et des cultures, face au raz de marée de l’immigration massive », est-il inscrit en guise de présentation.

Toujours actif, ce mouvement existe depuis septembre 2012. Ses militants se sont notamment fait connaître par des « tournées de vigilance citoyenne » vêtus de « K-Way jaunes ».

Quelques semaines seulement après la création du groupe, l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers, par soixante-dix membres, avait suscité une vague de consternation et d’interpellations. Des banderoles du type « 732, souviens-toi de Charles Martel » (il a stoppé les Sarrasins à Poitiers, Ndlr) avaient été déployées sur le site.

« Je partage toujours les mêmes idées et je ne renie rien, rappelle son co-fondateur Julien Langella. Mais je n’appartiens plus du tout au mouvement “ Génération Identitaire ”. J’ai quitté ce groupe l’année dernière pour des raisons personnelles que je ne détaillerai pas. »

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
06/11/2014 à 19h43

@matt83 merci de rappeler qu'il y a encore des communistes dans notre pauvre France ,je ne sais pas s'il y en a encore dans les autres pays de lU.E !!

06/11/2014 à 17h10

le commentaire de A.L.F@ est à lire ! toujours avec le respect evidement.

06/11/2014 à 13h32

@A.L.F j'aime votre commentaire..cordialement

06/11/2014 à 12h44

Matt83: rappelez moi à quelle moment de notre histoire de France, les identitaires auraient manifesté une quelconque haine.... vous transformez cela a votre convenance, mais s'agit de gens qui défendent leurs idées comme vous et moi sauf qu' eux n'expriment aucune agressivité! Cordialement sly22

06/11/2014 à 12h38

@A.L.F : on imagine aisément votre réaction si un maire communiste demandait au fondateur de la principale association antifa de devenir un de ses conseillers.

06/11/2014 à 12h08

@natgli : les identitaires ne cassent rien ? Vous vous moquez du monde ou vous ne savez pas de quoi vous parlez ?

06/11/2014 à 11h24

les opposants au fn,sont de plus en plus pitoyables,pathétiques et ridicules...spectateurs de leur propre impuissance et désespoir

06/11/2014 à 10h32 | 1

Contrairement aux antifas (que personne ne propose de dissoudre), les identitaires ne cassent rien. Défendre la culture européenne, les langues régionales, c'est grave?

06/11/2014 à 09h18

@sly22 : bah non il n'est pas hors-sujet, il parle de personnes qui transpirent la haine, l'article traite des identitaires, vous ne faites pas le rapprochement ?

06/11/2014 à 09h10

Le FN c'est encore une fois "faites ce que je dis pas ce que je fais". Le maire annonce ouvertement se moquer du passé judiciaire de son conseiller car seules les compétentes comptent. Mais ce n'était pas le FN qui passait son temps à crier "tous pourris" en demandant au passage qu'un élu condamné ne soit plus éligible ? Enfin ça c'est pour les autres évidemment. Et de qui se moque le maire quand il dit l'avoir embauché pour ses qualités en matière de graphisme, de mise en page et de photo ? Evidemment parmi tous les cv qu'il a du recevoir c'est le créateur des Identitaires qui était le plus compétent, le hasard fait bien les choses ! Quelle hypocrisie au sein de ce parti. Et leurs électeurs applaudissent et en redemandent, c'est dire le niveau.

06/11/2014 à 08h51

blubox, vous êtes complètement hors sujet! on parle pas des délinquants ....aller va je vous accorde une erreur de lecture!

06/11/2014 à 07h49

Le vrai visage du FN qui transpire la haine comment pouvait t'il en etre autrement avec eux !!!

06/11/2014 à 07h04 | 1

lui au moins il déclare et paye ses impots

06/11/2014 à 00h05 | 2

Il y a aussi l'encombrant passe de celui qui a voulu racheter NM avec de l'argent vole aux contribuables !!!

05/11/2014 à 23h45 | 1

Houlala mon dieu, ce jeune homme a fait partie de génération identitaire. Ils ont occupé une mosquée à Poitiers (sans aucune violence) et font des tournées de sécurisation dans les transports en commun (pour la sécurité des usagers). J'ai cru qu'ils avaient fait des violences (suivez mon regard) ou qu'ils avaient détourné de l'argent public (vous voyez de qui je veux parler là ?)

05/11/2014 à 22h35 | 1

Bonsoir. Les électeurs qui ont élu le maire démocratiquement, voulaient le changement. Ils l'ont. De quoi se plaignent ils ? C'est malheureusement cela la démocratie. Bien à vous.

05/11/2014 à 22h10

@azuror.....comme tu as raison !!!! 100% d'accord avec toi !!!

Le vote
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
  • Oui
    49%
  • Non
    51%

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.