BPI

Bpifrance investira 8 milliards d'euros d'ici à 2017 dans les entreprises françaises. Serez-vous la prochaine ?
Updated: il y a 5 min 39 sec

Salon de l’industrie & sous traitance du Grand Ouest

5 min 39 sec ago

Les 6 bonnes raisons de vous rendre sur le salon
  • Pour référencer de nouveaux partenaires industriels
  • Pour anticiper les mutations économiques et technologiques, opérer votre veille technologique
  • Pour multiplier les opportunités de business
  • Pour augmenter pour réseau de relations
  • Pour accroître votre productivité

Source d’informations sur les technologies porteuses de développements industriels et économiques, le salon  offre l’opportunité aux industriel de La French Fab de visualiser vleur chaîne de partenaires et de sélectionner de nouveaux fournisseurs capables de réduire leurs coûts et leurs temps de production.

Les temps forts du salon
  • Rendez-vous d'affaires entre exposants et visiteurs 
  • Soirée des exposants avec la remise des trophées de l'innovation «Nantes Industrie Awards».
  • Nouveau pôle Drône : trouvez de nouvelles solutions ou fournisseurs !
  • Pitchs : partagez votre expérience avec les acteurs de votre secteur dans un espace dédié.
Informations pratiques

Evénement : Salon de l’industrie & sous traitance du Grand Ouest
Date : du 20 au 22 mars
Lieu : Nantes

Inscription 

CES 2018 : revivez nos interviews live !

5 min 39 sec ago

Survolez l’infographie interactive (5 pages) et cliquez sur les interviews de votre choix afin de les revoir.

#SocialExpress : le meilleur de la semaine sur les réseaux sociaux

5 min 39 sec ago
Sur Twitter

L’innovation de rupture a désormais un fonds dédié :

Lancement du fonds pour l’innovation de rupture de 10Mds€. 2 objectifs clés :
1) Financer de grands projets d'innovation, surtout dans l'industrie
2) Permettre l'émergence de leaders dans les tech d'avenir en finançant des start ups de la deeptechhttps://t.co/4d4CX9PYwp pic.twitter.com/V1QixgA5sf

— Nicolas Dufourcq (@NicolasDufourcq) 16 janvier 2018

Le sujet qui a fait débat cette semaine :

Et si on arrêtait d’associer la réussite d’une startup au montant de ses levées de fonds ? https://t.co/1Ryq1Wgj0x #entrepreneuriat #Entrepreneur #success #Motivation pic.twitter.com/PSbaaCs7G8

— Maddyness (@bymaddyness) 15 janvier 2018 

Sur Facebook

L’innovation qui a fait parler d’elle cette semaine sur Facebook concerne la pollution émise par la lumière électrique

Sur Instagram

Sortir de sa zone de confort…une situation que connaît tout entrepreneur :

[ I _ DID _ IT ] Depuis quelques jours je n’étais pas très présente sur les réseaux sociaux car je me préparais à fond pour accomplir un de mes rêves : donner une conférence sur un sujet qui m’inspire. L’univers m’a offert l’opportunité magique de me tenir devant 500 personnes dans une très prestigieuse école… pour prendre la parole pendant 1h30 sur le thème "Comment transformer chaque problème en opportunité d'innover ?" Pour ma part il s’agissait d’une COLOSSALE SORTIE DE ZONE DE CONFORT ! Une expérience qui a été source d’un très grand stress, mais qui m’a permis d’apprendre énormément ! Doute, panique, excitation, remise en question, prise de conscience, motivation, énergie, solitude, fierté, honte,… Je suis passé par beaucoup d’états. Je savais que cette expérience me permettrait d’avancer… mais je n’imaginais pas à quel point cela allait remuer ! Je vous fais une vidéo très bientôt pour vous raconter tout ça… J’ai hâte de vous en dire plus et d’en partager avec vous les enseignements. Et vous ? Parler en public ça vous tente ? Vous pratiquez ? #zonedeconfort #developpementpersonnel #challenge #entrepreneur #ENTREPRENDRE_SA_VIE #dugreenetdulove #motivation #dugreenetdulove_philosovie

Une publication partagée par DU GREEN & DU LOVE (@du_green_et_du_love) le 15 Janv. 2018 à 9 :34 PST

Quiz : testez vos connaissances sur le recrutement des « talents »

5 min 39 sec ago

Ce test est issu de dernière étude de Bpifrance Le Lab intitulée « Attirer les talents dans les PME-ETI ». En effet, le recrutement de "talents" pour les  PME et les ETI est un défi et un enjeu de taille. Retrouvez cette étude et des solutions concrètes pour mieux attirer et fidéliser de nouvelles recrues sur le site de Bpifrance Le Lab

Jean-Pierre Kantemir, usineur de précision, recherche des talents

5 min 39 sec ago

Il y a près de trente ans, la société Kantemir quittait Lyon pour le Morbihan : son dirigeant et fondateur, Jean-Pierre Kantemir, ne parvenait plus à pourvoir les postes techniques qui lui faisaient défaut. L’effectif atteignait une quinzaine de personnes. « Les jeunes délaissaient les métiers techniques pour se diriger vers des emplois de service, alors qu’en Bretagne, on trouvait encore des personnes qualifiées dans les métiers traditionnels », raconte Jean-Pierre Kantemir, 69 ans.

Un savoir-faire en mécanique de précision

Aujourd’hui installé à Landévant (Morbihan), ce leader européen de la fabrication de plaques de moules pour la plasturgie emploie désormais 70 personnes. Son savoir-faire en mécanique de précision répond aux besoins des industriels de l’aéronautique, de la plasturgie ou du nucléaire, dans plus de 15 pays.

« Nous pouvons confectionner des plaques porte-empreintes en acier de un mètre sur deux, pesant plusieurs centaines de kilos, avec une précision de moins de 10 microns », souligne le président de la société, fondée en 1972. Un savoir-faire qui lui a permis de conquérir des marchés dans les pays germanophones de l’Union européenne, mais aussi au Royaume-Uni, en Irlande, en Belgique, aux Pays-Bas et aux États-Unis.

La PME, qui a reçu le soutien de Bpifrance, a réalisé un chiffre d’affaires de huit millions d’euros en 2016, en croissance régulière de 3 à 4 % par an. Il y a un an et demi, elle a également investi 4,4 millions d’euros dans une nouvelle usine de 5 000 m2.

Une PME qui recrute

31e édition du FIPA

5 min 39 sec ago

Au programme : projections, des débats et rencontres
  • Présentation de près de 100 œuvres audiovisuelles en compétition et hors compétition. 
  • Le Fipa Industry : journées professionnelles pratiques et thématiques pour faciliter les rencontres, ouvrir de nouvelles opportunités et inspirer les acteurs du secteur, où seront présentes, le 25 janvier, les équipes de Bpifrane le Lab pour échanger autour de son étude « Créativité déroutée ou augmentée » à l’occasion de l’Afterwork Fipa.
  • Le Smart Fipa, laboratoire des tendances dédié à la création digitale et aux expressions nouvelles, met l’innovation au cœur du festival.
  • Le Fipa « Campus » offre la possibilité aux jeunes de découvrir des films en tous genres, et de débattre dans le cadre d’une manifestation internationale.
Informations pratiques

Evénement : FIPA
Date : Du 23 au 28 janvier 2018
Lieu : Biarritz

Inscription obligatoire

Quel est le rôle des valeurs dans l’entreprise ?

5 min 39 sec ago

Des valeurs bien définies sont un véritable support pour aider les RH dans le recrutement et même par la suite dans le suivi des nouveaux membres.

Survolez notre infographie interactive pour découvrir le rôle des valeurs d'entreprise.

 Connaissez-vous les valeurs de Bpifrance ? 

Optimiste, Proximité, Volonté et Simplicité sont les 4 valeurs de Bpifrance !

Retrouvez l'intégralité de cette actualité sur le site de Bpifrance Le Hub

Enquête de conjoncture PME : accélération de l’activité et de l’emploi en 2017

5 min 39 sec ago

Bpifrance le Lab - PME - 66e enquête de conjoncture - Janvier 2018 from Bpifrance

Depuis 32 ans, Bpifrance réalise une enquête semestrielle de conjoncture à partir d'un échantillon de plusieurs milliers de PME installées en France. Les principaux paramètres économiques et financiers – activité, emploi, situation financière, investissement et financement – sont analysés avec une distinction PME innovantes et/ou internationalisées.

En savoir plus et télécharger la 66e enquête de conjoncture par Bpifrance Le Lab.

Le chiffre de la semaine : 216 €

5 min 39 sec ago

C’est le budget moyen qui devrait être alloué aux soldes d’hiver sur Internet par les Français cette année. 

Les 28 millions d’acheteurs utilisant le e-commerce seront 77 % à acheter en ligne pendant les soldes, pour une moyenne de 3,4 produits par personne. En 2016, ils n’étaient que 68 % pour un budget moyen de 184 €. Les soldes d’hiversont donc en passe de devenir un moment incontournable du e-shopping en France.

Si les achats via smartphone sont en plein essor (61 % des e-acheteurs vont surfer sur ce médium), l’ordinateur reste en tête (86 % l’utilisent pour préparer ou acheter sur Internet). La tablette vient en dernier avec 45 % d’utilisateurs.

 Source Les intentions d’achat sur Internet à l’occasion des soldes d’hiver 2018, par la Fevad le 08/01/2018

A propos du chiffre de la semaine

Le chiffre de la semaine, c’est un chiffre sélectionné pour vous chaque semaine par nos équipes. Issu de l’actualité, il porte sur des thèmes relevant de l’entreprise, tels que le financement, l’investissement, l’internationalisation, l’innovation, le développement durable, la transition numérique…

#PlusBeauStage : à la découverte de Socomore

5 min 39 sec ago
Pouvez-vous nous expliquer votre activité en quelques mots ?

BuildInterest : inscrivez-vous au roadshow !

5 min 39 sec ago

Comme le secteur du bâtiment est un des secteurs les plus consommateurs en énergie et fait face à un manque d’investissement durable, Buildinterest* se focalise à relever les défis financiers qui incombent aux investissements dans ce secteur, en particulier dans le domaine de l’efficience énergétique et des énergies durables.

Dans le cadre du projet Buildinterest,  trois événements Roadshow sur l'innovation financière pour des bâtiments économes en énergie sont organisés entre l'Italie, la France et les Pays-Bas ! Rejoignez-nous pour découvrir les expériences et les résultats réalisés en Europe par les trois plateformes de financement du projet : GreenBuild InvestBUILD LAB et EuroQuity lors d’une tournée entre février et avril 2018.

  • le jeudi 15 février à Bologne : Financing platforms in actions - the tools and practices
  • le vendredi 9 mars à Paris : Towards a greener sustainable building sector - issues and solutions
  • le jeudi 19 avril à Amsterdam : How to make energy efficiency measures in real estate commun pratice

Vous aurez l'opportunité de découvrir:  

  • Des solutions innovantes à adopter pour financer l'efficacité énergétique dans les bâtiments,
  • Des innovations technologiques et cas de réaménagement pilote à reproduire comme meilleures pratiques, 
  • Une combinaison unique de nouveaux acteurs régionaux pertinents pour des partenariats réussis à travers l'Europe ! 

Les programmes comprendront diverses activités, telles que des ateliers parallèles, des tables rondes d'investisseurs, des tables rondes, des présentations de projets pilotes et bien d'autres.  
Inscrivez-vous  et prenez un billet gratuit pour développer l'avenir sur le financement de l'efficacité énergétique en Europe ! 

* Projet H2020

Engagé depuis avril 2016, le projet BuildInterest – lauréat du programme européen H2020 – vient d’entrer dans sa phase de concrétisation après une année en sous-marin. Porté par six partenaires européens*, BuildInterest a une déclinaison française, italienne et néerlandaise avec partout le même objectif : restaurer la confiance des investisseurs dans les projets de renovation énergétique et de bâtiment durable. Du côté de Bpifrance cependant, “on a rapidement remarqué que le manque de confiance venait aussi – et surtout – du grand public”.

Volonté : savoir gérer ses échecs pour rebondir

5 min 39 sec ago

Qui n'a pas entendu, dans la Silicon Valley, un chef d'entreprise raconter avec délice ses déboires passés ? De fait, de l'autre côté de l'Atlantique, l'échec est quasiment érigé en religion. Aux yeux d'un investisseur, en effet, c'est un gage de maturité : vous n'en êtes pas à votre premier coup d'essai, on peut donc vous faire confiance ! Les choses sont quelque peu différentes en France, même si les mentalités évoluent. L'échec est encore mal perçu - et mal vécu. Pourtant, surtout si vous avez lancé votre start-up (selon les statistiques de l'Insee, près de la moitié des start-up font faillite dans les cinq années qui suivent leur création), vous devez envisager la possibilité d'un échec. Comment y faire face ? Comment rebondir ensuite ? Voici quelques pistes pour anticiper puis réagir face à la situation d'échec dans laquelle vous pourriez vous trouver.

Anticiper l'échec

Les chiffres de l'Insee parlent d'eux-mêmes. Il s'agit donc, avant de devoir réagir face à un échec, de l'envisager dès le lancement de votre entreprise. Cela signifie donc avoir un plan B, histoire d'assurer ses arrières. Les formes peuvent être diverses : elles vont de garder une activité en parallèle du lancement de la start-up à investir dans plusieurs structures en même temps, afin de pouvoir se rabattre sur celle qui fonctionne mieux le cas échéant. Dans tous les cas, il s'agit de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Cette protection stratégique doit être reproduite au point de vue personnel : attention, donc, aux emprunts et à une caution bancaire personnelle, par exemple, qui pourraient peser lourd en cas d'échec. En outre, si les choses pourraient changer à l'avenir, pensez également à souscrire, volontairement, à une assurance chômage. Vous pourriez être content de l'avoir fait...

Accepter l'échec lorsqu'il arrive

C'est facile à dire, mais pas forcément à faire, surtout si la pression de la société reste grande, comme en France. Toujours est-il qu'il faut, avec une aide psychologique ou un coach, si nécessaire, d'abord ne pas être dans le déni de l'échec, puis, accepter – et relativiser – ses responsabilités, ensuite, vivre la souffrance, car elle est là, et enfin, faire le deuil (comme dans le cas de la perte d'un être cher) du succès qui n'a pas eu lieu. Moralité : ne vous précipitez pas tête baissée dans une nouvelle aventure entrepreneuriale, sous prétexte d'oisiveté forcée. Mettez au contraire à profit cette période de latence pour comprendre et accepter ce qui s'est passé, et en tirer les leçons. Vous pouvez aussi, si nécessaire, faire usage de ce temps libre pour remettre à plat, voire à flot, vos finances. De cette façon, vous serez mieux armé pour rebondir ensuite. Et si vous avez vraiment besoin d'un dérivatif, pensez à tout sauf à l'entrepreneuriat ! Privilégiez le volontariat, la famille, le sport...

Fourbir ses armes pour rebondir

Une fois que vous avez réussi à donner du sens à votre échec et que vous avez géré les aspects administratifs, financiers et personnels, il est temps de passer à la prochaine étape - qui n'est pas forcément le lancement d'une nouvelle entreprise ! D'abord, si vous avez analysé votre échec, peut-être vous êtes-vous rendu compte qu'il vous manquait une dimension pour être un entrepreneur à succès : manque de rigueur et d'organisation, gestion humaine défaillante, inexpérience dans le e.business ou à l'international, etc. N'hésitez pas à suivre une formation qui pourra vous aider dans ces domaines, sans oublier un éventuel accompagnement psychologique ou du coaching, pour vous apprendre à déléguer, par exemple. Les formations vous offriront en outre la possibilité de rencontrer d'autres entrepreneurs, peut-être dans la même situation que vous, de vous sentir ainsi moins seul et de vous « regonfler »... .

Rebondir

Cette fois-ci, vous êtes fin prêt. Il s'est sans doute écoulé quelques mois, voire plus, entre la faillite de votre entreprise et aujourd'hui. Vous avez peut-être dû revenir au salariat. Vos proches - sans parler de votre banquier - ont encore certaines de vos difficultés en mémoire. Il est temps, cependant, de repartir à l'assaut. Soignez votre pensée concernant votre échec passé. Pas question de vous rabaisser, de vous flageller. Si vous êtes persuadé au fond de vous que vous avez appris et que cette mésaventure vous a rendu plus fort, cela se traduira dans votre discours et votre façon de vous comporter, devant des investisseurs potentiels, par exemple.

Pour aller plus loin :
  • 60 000 Rebonds : Créée en 2012, l’association a pour vocation d’aider à rebondir professionnellement les 60 000 entrepreneurs qui connaissent chaque année l’échec, accompagné d'un traumatisme financier, professionnel et personnel. L’association est présente dans une vingtaine de villes, partout en France.
  • Second Souffle : Créée en 2010, cette association, qui réunit des chefs d’entreprises, des élus locaux, des salariés et des bénévoles, est née du constat suivant : s'il existe nombre de structures pour aider à la création d'entreprise, celles qui favorisent la réinsertion professionnelle après un échec entrepreneurial sont rares. Second Souffle vise à combattre la marginalisation que peuvent vivre ceux qui ont connu l'échec entrepreneurial. Son slogan : l'échec est parfois une étape sur le chemin de la réussite.
  • En région : CREDIR (Centre d’entraînement pour dirigeants). Cette association, basée en Alsace, dispense des formations (stages, conférences, dossiers thématiques, comme « que faire après une faillite ») pour les transitions professionnelles individuelles.
  • Conférences FailCon : Nées aux Etats-Unis, ces conférences d'une journée, qui ont lieu désormais un peu partout dans le monde, y compris en France, s'adressent avant tout aux startuppers et aux investisseurs. Elles visent à étudier leurs échecs et ceux des autres, pour préparer les participants au succès.
  • Communauté Startup Leadership : « Première communauté mondiale d'entrepreneurs », comme le revendique son site web, cette structure offre surtout un programme de six mois de formation intensive à la création de start-up et au leadership. Mais rien ne vous empêche de vous tourner vers ceux qui ont été vos mentors en cas d'échec. C'est d'ailleurs vrai pour la plupart des incubateurs et accélérateurs.
  • Vaincre les solitudes du dirigeant : On est souvent bien seul lorsque l'on dirige une entreprise… C’est ce que confirme la dernière étude de Bpifrance Le Lab, intitulée « Vaincre les solitudes du dirigeant ». Sur les 2 400 dirigeants de PME et ETI qui y ont répondu, un sur deux reconnait se sentir isolé. L’étude de Bpifrance Le Lab, la plus importante jamais réalisée sur ce thème, met en lumière et décrypte les facteurs méconnus de solitude.
  • Accompagnement de Bpifrance : Rompre la solitude du chef d’entreprise, lui offrir des occasions de rencontrer ses pairs et améliorer les performances de son activité, c’est l’objectif de Bpifrance avec ses offres d’accompagnement.

Mon métier entrepreneur de La French Fab, Jean-Louis Louvel (Groupe PGS)

5 min 39 sec ago
PGS, l’expert palette

Le groupe PGS est une entreprise spécialisée dans la palette de manutention en bois neuve ou d’occasion. Présente à l’international, l’entreprise est basée en Haute-Normandie à Saint-Etienne du Rouvray en banlieue rouennaise.

Tout commence en 1993, dans un petit atelier de 400 m2. L’activité du groupe PGS se limite alors à la réparation de palettes en bois. Mais très vite, l’entreprise étend son savoir-faire à toute la France. La société propose alors la collecte, le reconditionnement et la livraison de palettes d’occasion. En 2001, le groupe PGS se décide à intégrer le marché de la palette neuve. L’entreprise rachète trois sites de production: Technipal Normandie, Technipal Bretagne et Technipal Champagne. Une stratégie qui porte ses fruits quelques années plus tard puisque le groupe PGS devient en 2009 le numéro 1 de la palette en France et est en passe de le devenir au niveau européen.

Une présence mondiale

#DansNotreJargon : la disruption

5 min 39 sec ago

Définition de la disruption

À l’heure où le numérique et la mondialisation rebattent les cartes de l’économie, ce vocable inonde les médias. Pour le père du concept, le publicitaire Jean-Marie Dru, l’innovation disruptive est une innovation de rupture, par opposition à l’innovation incrémentale. Selon Clayton Christensen, professeur de Harvard, elle concerne les nouveaux entrants qui abordent le marché par le bas puis montent de manière implacable - avant de déplacer les concurrents établis...

Appel à projets Bpifrance/Iserd (Israël Innovation Authority)

5 min 39 sec ago

Les partenaires devront soumettre des projets de développement de solution innovantes présentant un réel potentiel de marché.

Les modalités

Les consortiums doivent inclure au moins une entreprise israélienne et une entreprise française (PME ou ETI jusqu’à 2 000 employés en données consolidées). Les instituts de recherche et/ou universités peuvent participer en tant que sous-traitants dans le respect des conditions de financement de chaque financeur.

Les projets seront instruits en France par les directions régionales de Bpifrance.

Les entreprises françaises ont également l’opportunité de déposer une demande d’aide d’Aide au Partenariat Technologique (APT) pour contribuer au montage de leur projet.

Comment déposer un dossier ?

Les partenaires français doivent soumettre leur dossier de candidature en anglais pour décrire les principaux axes de leurs projets sur le site de l'appel à projets.  

Il est impératif de contacter Bpifrance avant le dépôt des projets.

Contact : Odile HENIN – odile.henin@bpifrance.fr 

E-santé : les nouvelles tendances découvertes au CES 2018

5 min 39 sec ago

Le CES de Las Vegas est devenu le rendez-vous mondial incontournable des innovations technologiques qui modifieront notre quotidien et secteur de la e-santé est devenu une thématique forte de cet événement annuel.

Au programme
  • Première partie : une conférence pour découvrir les grandes tendances de la e-santé et les impacts pour les acteurs du domaine de la santé (Patients, Laboratoires pharmaceutiques, acteurs du dispositif médical…).
  • Deuxième partie : témoignages de plusieurs sociétés et startups françaises du domaine de la e-santé exposantes au CES de Las Vegas

Plus d'information et inscription sur le site Interaction Healthcare

Les industries de La French Touch à l’assaut de New York

5 min 39 sec ago

9 PME et ETI de croissance de l’univers du « retail » français accompagnées par Bpifrance, en partenariat avec Business France, débutent aujourd’hui leur mission d’immersion New Yorkaise à l’occasion du NRF, rendez-vous des acteurs internationaux du « retail ». Pendant 3 jours, elles exploreront les opportunités business du marché nord-américain et découvriront les dernières tendances innovantes du secteur.

La team @BpifranceExcell est arrivée à NY pour le #NRF2018 et vous presente les objectifs de la mission. @businessfrance @Bpifrance pic.twitter.com/zve3ffE9Hm

— Bpifrance Excellence (@BpifranceExcell) January 13, 2018

Un programme de « sportifs de haut niveau »

Les entreprises sélectionnées participeront aux conférences du NRF Big Show 2018 et suivront un parcours personnalisé sur le salon. Elles bénéficieront également d’un programme sur mesure de rencontres avec des experts internationaux et de visites de points de vente innovants de par les technologies utilisées telles que le design différenciant ou le merchandising. Enfin elles participeront à une soirée de networking organisée par French Founders en présence de Madame la Consule générale de France à New York, Anne-Claire Legendre, et de 300 CEO des principaux acteurs du secteur « retail » aux Etats Unis.

Retrouvez l'intégralité du programme et les entreprises sélectionnées sur le site de Bpifrance Excellence

Le CES 2018, dernière journée : un accélérateur géant

5 min 39 sec ago

« Franchement, je ne vois pas ce qu'on aurait pu faire de mieux ! », s'exclame Raphaël Meyer au saut du lit. Le CES 2018 est terminé et l'équipe, qui a fait la fête la veille au soir pour se « récompenser » de sa participation à l’événement, a encore du mal à réaliser tout ce qui s'y est passé pour Lancey Energy Storage

Patrice Bégay : « Etudiants, allez aussi dans les PME »

5 min 39 sec ago

Les PME et ETI déclarent manquer de talents pour croître. Bpifrance Le Lab établit plusieurs constats qui bousculent les idées reçues sur les talents en PME et propose des recommandations concrètes accessibles à ces entreprises pour mieux attirer et fidéliser de nouvelles recrues.
Retrouvez cette étude "Attirer les talents dans les PME-ETI"

Le vote
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
  • Oui
    49%
  • Non
    51%
Les dernières vidéos

La vidéo est momentanément indisponible, veuillez nous en excuser.


En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.